Pour 57% des Américains, l’avenir s’annonce bien
Le sondage de Fanny Mae pour juin 2013

Le vendredi 2 août 2013 par Hugues de Chassepierre

Le rapport de Fanny Mae sur l’immobilier et les Américains, établis sur le base de 1007 personnes interrogées, montre que la majorité de Américains restent très inquiet de la situation économique des États-Unis : 55% estime que l’économie du pays est sur une mauvaise voie ; c’est une tendance sur toute l’année 2012. A contrario, ils sont 38-40% à penser, depuis un an, que l’économie est sur une bonne voie.

Malgré cela, la situation matérielle des Américains semble s’améliorer. 26% estime que leurs revenus ont augmenté significativement depuis un an. Pour la majorité cependant, ils restent stable, même si ce point de vue décline. Ils étaient 66% à dire que leurs revenus étaient stables, en juin 2012, ils sont près de 10% de moins (57%) en juin 2013. La part de ceux qui estiment qu’ils baissent est stable (16%) depuis trois mois.

En outre, il y a une nouvelle confiance manifeste dans la reprise du marché immobilier. Alors qu’en juin 2012, 35% des interrogés pensaient que les prix allaient se maintenir à la hausse dans les 12 prochains mois, ils sont 57% à le penser en juin 2013. 7% seulement estiment que les prix vont baisser. Dans la même idée, 56% des personnes interrogées en juin, contre 48% en mai, estiment que le prix des loyers augmentera dans les douze mois prochains.

Conséquences de ces trois tendances : comme nous l’avons noter dans de précédents articles, le marché restera, dans les mois à venir, un marché d’acheteurs et non de vendeurs. 72% des personnes interrogés pensent que le moment est à l’achat ; même si le pourcentage baisse un peu, ils étaient 76% en mai 2013, il reste très élevé. Ils ne sont que 36% à estimer que le temps est à la vente. Cette confiance renouvelée dans le marché (augmentation des prix) et la légère amélioration économique des ménages va pousser beaucoup d’américains à essayer d’acheter. 65% d’iceux pensent acheter, plutôt que de louer (30%), dans le cas où ils déménageraient.

Une dernière donnée va dans ce sens. Alors qu’une petite majorité (un peu plus de 50% depuis un an) pense qu’il est toujours difficile d’obtenir un prêt, 57% estime que les taux d’intérêt des emprunts hypothécaires vont augmenter dans les 12 mois prochains ; soit 10% de plus qu’en mai. Une estimation qui devrait, elle aussi, créer, dans les foyers, une urgence à acheter des maisons aux États-Unis.

::::::::: A lire aussi :::::::::
Auteur :

Hugues de Chassepierre s’intéresse à l’architecture et à l’urbanisme. Il a tout particulièrement un faible pour l’architecture nord-américaine. Un tipi au Montana, une maison dans les prairies ou un Monticello en Virginie, il ne sait pas encore où son rêve immobilier le conduira.

Notes :