Les congés maternités aux États-Unis...

Le jeudi 22 septembre 2011

... où comment écrire sur quelque chose qui n’existe pas (du moins au sens français du terme). Néanmoins, c’est ce sujet qu’ont abordé récemment deux blogueuses : l’une, Aisling, à Washington DC (lire ici) et l’autre, Nath, à Phoenix en Arizona (lire là). Elles décrivent toutes deux les conditions extrêmement difficiles pour les familles américaines qui n’ont pas les moyens d’avoir des assurances. La maternité devient alors un moment de grande fragilité dans la vie des familles. Les femmes peuvent perdre leurs emplois ou perdre de l’argent (congés sans soldes) ou les deux. C’est le règne de la débrouille. Pour mémoire, 40% des ménages monoparentaux où la mère élève seule ses enfants sont en dessous du seuil de pauvreté.


::::::::::::::::::::::::::: En bref ::::::::::::::::::::::::::::::